Partager

La culture de la vigne

  • En hiver
    En hiver
    En hiver, la vigne doit lutter contre les gelées qui se prolongent jusqu'au début du printemps.
  • En hiver
    En hiver
    A la fin de l'hiver, en février ou en mars, le vigneron procède à la taille des ceps.
  • En hiver
    En hiver
    Afin de guider la vigne, le vigneron retend les fils et lie les sarments sélectionnés sur le cep, c'est le liage.
  • Au printemps
    Au printemps
    Le vigne entre dans sa période d'activité. Un mois après la montée de sève au niveau des plaies de taille, les premiers bourgeons apparaissent.
  • Au printemps
    Au printemps
    D'avril à mai, le vigneron retire les bourgeons non fructifères, c'est l'ébourgeonnage.
  • Au printemps
    Au printemps
    De mai à juin, le vigneron procède au relevage et au palissage.
  • Au printemps
    Au printemps
    De juin à août, le vigneron procède au rognage afin de supprimer le surplus de feuilles pour optimiser l'ensoleillement et le développement des grappes.
  • En été
    En été
    La floraison, appelée aussi la fleur, débute en juin. Après la fécondation, les grappes de raisins apparaissent. Elles grossissent rapidement mais restent vertes, c'est la nouaison.
  • En été
    En été
    En attendant les vendanges qui ont lieu 100 jours après la fleur, le vigneron prodigue un soin particulier à sa vigne, éloignant insectes et champignons, surveillant le mûrissement des grappes.
  • En automne
    En automne
    Septembre, est le mois des vendanges, fruit du travail de l'année. Cette période intense d'environ 10 jours demande une présence constante à la fois dans les vignes et dans les caves.
  • En automne
    En automne
    La vinification terminée et dès la chute des feuilles dans les vignes, le vigneron procède à la prétaille. Seuls les bois de taille qui porteront les raisins de l'été prochain sont conservés.

Tout au long de l’année, les vignerons cultivent, avec passion, les coteaux et parcelles, attentifs à la particularité de chacune afin de préserver la typicité du vin à venir. Ils consacrent du temps à la vigne pour faire d’une liane rebelle une vigne disciplinée. Elle leur rendra alors en retour de beaux fruits, prémices d’un vin d’exception : un « Champagne de Vigneron ».

Découvrez dans le détail les différentes étapes ci-dessous.

Une élaboration subtile qui commence avec le travail de la vigne

De la culture de la vigne à la vente de ses bouteilles, le vigneron champenois est guidé par le souci d’élaborer et de proposer un champagne qui tienne compte de toutes les spécificités de son terroir, de son savoir-faire et de sa personnalité.

Parce que la vigne est vivante, elle n’est pas traitée mais soignée. Tout comme un jardin, elle requiert une attention particulière et un entretien manuel, synonyme de centaines d’heures de travail à l’hectare.

Le climat, qui peut avancer ou retarder le développement de la vigne, interfère en permanence avec le calendrier du vigneron, car il doit impérativement s’y soumettre pour fixer le moment propice à ses interventions :

 

De novembre à mars : la taille s’effectue selon 4 standards définis par l’AOC Champagne (Chablis, Cordon, Guyot et Vallée de Marne).

Taille 1600x1200 diapo

 

De février à avril : la lierie (ou liage) consiste à attacher les brins de vigne aux fils de supports pour favoriser la croissance.

Liage 2 1600x1200 diapo

 

D’avril à mai : l’ébourgeonnage où le vigneron retire les bourgeons non fructifères.

Ebourgeonnage 1600x1200 diapo

 

Fin juin : le vigneron procède au relevage et au palissage. Au fur et à mesure que la vigne pousse, les pampres* sont relevés et passés dans des fils, de façon à les exposer au maximum au soleil pour optimiser la photosynthèse. Une opération plus qu’indispensable dans cette région viticole où le soleil se fait timide.

DSC 1499 1600x1200 diapo

 

De Juin à août : le rognage avec la coupe des pampres* fous donne cet aspect net et soigné au vignoble champenois.

DSC 1438 1600x1200 diaporama

*Pampres : Le pampre est une tige de vigne portant ses feuilles, ses vrilles et, souvent, ses grappes